Edgar Wright fait son coming back

Publié le par Corbeau Moqueur

C'est sans doute l'information de la semaine. Quatre ans après le dernier volet de sa trilogie Cornetto, le réalisateur britannique et non moins talentueux, Edgar Wright revient en force en août 2017 (et non le 23 mars, merci Begeek) avec un film de course-poursuite au casting plus qu'impressionnant. Difficile de passer à côté de la présence de Kevin Spacey, de Lily James, Jon Bernthal, Jon Hamm et ce vieux renard de Jamie.

Bah ! Pas celui-là !

Bah ! Pas celui-là !

Là, c'est mieux

Là, c'est mieux

Mais on s'en fout de Jamie Foxx, de même qu'Ansel Egort (connu pour sa participation dans la saga Divergente... personne n'est parfait), parce qu'il y a Edgar Wright, putain ! Moi qui n'apprécie guère ce genre d'annonce relayée à peu près partout sur Internet, je fais une exception pour ce coup-ci, parce que deux trailers ultra-maîtrisés du prochain film de mon cinéaste préféré (devant James Wan, Tim Burton et Ridley Scott) sont sortis cette semaine. Si vous ne connaissez pas le bonhomme, Edgar Wright c'est le gars qui a fait Scott Pilgrim VS the World (techniquement c'est une adaptation, mais...), Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Le dernier Pub avant la fin du monde, ce qui en fait un putain de cinéaste.

Pour ce qui est de Baby Driver, cela pourrait certainement devenir l'une des grosses sorties de l'été 2017. Le synopsis a l'air certes un peu classique (un chauffeur travaillant pour la pègre décide de prendre ses clics et ses clacs, le mafieux est pas d'accord et tout le monde lui roule après. Elément essentiel : le chauffeur est excellent, mais seulement s'il écoute la bonne musique au bon moment), mais avec Edgar Wright à la réalisation et au scénario, la magie fera le reste. Sans compter qu'avec le slogan All you need is one killer track, l'OST promet de déboîter sévère, le magazine Consequence of Sound parle d'ailleurs déjà de La la land des films de course-poursuite. Donc inutile de dire que j'ai hâte, que c'est incroyable que j'ai pu oublié de le mettre dans la liste de mes attentes et surtout ça sort seulement en août et c'est une plaie d'attendre... déjà qu'on doit aussi poireauter pour Wonder Womantout ça va finir en critique hystérique.

Tadam !

re-Tadam ! J'ai pas trouvé la version sous-titrée donc faites un effort.

Commenter cet article