Papa ou maman 2 (les mêmes et on rembobine)

Publié le par Corbeau Moqueur

Papa ou maman 2 (les mêmes et on rembobine)

Deux ans après une séparation explosive, l'ancien couple Leroy semble réussir son divorce et entretient des relations plus que cordiales. Florence et Vincent vivent l'un en face de l'autre, se renvoient la garde des enfants suivant des règles qui leurs sont propres et se reconstruisent une vie amoureuse. Mais voilà un nouvel amoureux dans la vie de son ancien conjoint c'est pas toujours facile à accepter ; entre jalousie et coups de gueule, l'affrontement entame son deuxième round.

Donc comme son titre l'indique le film fait suite au premier opus Papa ou maman, une comédie française dont la réussite ne tenait non de son scénario éculé, mais de son humour potache peu raffiné et ses dialogues irrésistibles. On aime ou on aime pas et pour ma part j'avais pas mal apprécié le premier volet, qui s'était montré très efficace... et se suffisait à lui seul. Le hic avec ce deuxième volet, c'est qu'on reprend en gros les mêmes et qu'on fait machine arrière en repompant ici et là des situations du premier film. Bien qu'efficace la plupart du temps, l'humour est plus gras et l'ensemble finit tout simplement par faire too much dans la seconde partie.

Enfin, il faut pas jeter l'eau du bain et le bébé avec, les dialogues sont toujours aussi inventifs, les situations toujours aussi cocasse et étonnement la réalisation est plus maîtrisée, notamment dans l'alternance des plans séquences et des plans fixes. Bon d'accord la première scène fiche un peu le tournis, il n'empêche que le film est considérablement plus dynamique dans sa mise en scène que la plupart des comédies françaises traditionnelles. Sans compter que la direction d'acteur est toujours aussi bonne. Malheureusement après, il y a pas mal de décalquage, en particulier le climax, dont la mise en scène est douteusement similaire au premier opus, ce qui plombe la première partie du film.

Les quarante-cinq premières minutes sont un bonheur, l'ennui c'est que la seconde partie réutilisent les grosses ficelles du premier volet en chargeant davantage le mulet pour qu'on oublie ce "léger" détail. Du coup, j'ai surtout eu l'impression de visionner un épisode 1.5, auquel le piquant du premier volet semble avoir pris la fuite en cours de route. Dommage, parce que vraiment, ça partait bien. Après Papa ou maman 2 a l'avantage d'être sorti au mois de décembre, période de vacances et souvent de niaiserie cinématographique, ce qui lui garantit une bonne place dans le box-office, même face à Rogue One. Et puis bon, le résultat n'est pas mauvais (et semble plaire à une bonne tranche de personnes) et réussit l'essentiel : faire rire.

Publié dans Films, le coffre à bobines

Commenter cet article